BIOGRAPHIE :

2008 : Formation dans la région d’Orléans avec JMi (guitare), Bastos (batterie), Berny (guitare+backings), Dums (basse+mic) et pendant les premiers mois, Yannick (mic).

Premier line-up

2009 – 2010 : Travail de composition et enregistrement d’un single « Les Pires » en janvier 2010 qui sortira sur la compil French Metal « Dans un Nid de Vipères », puis du EP « Le Carnage » en juin 2010 enregistré et masterisé par Thone au Studio EKHO.

2011 : Bastos quitte PTK et se consacre ainsi pleinement à son vrai poste de guitariste originel de NIX. La batterie est à présent assurée par Nico (ex Fedhja, ex From Wisdom to Hatred) durant cette année, et uniquement cette année pour cause d’autres projets, à l’occasion du « Carnage Tour » qui nous fera partager la scène avec Nix, Fedhja, FWTH, Primal Age, Prime Sinister, My Mental Health Degrades, Lokurah, Killed by my Soul, Ite Missa Est, Beast, Narcoleptia, Polair, Aphrodite’s Baby, Tranenzeit (double RIP), Memories of a Dead Man…

2012 : Arrivée de Didier (Deserve to Die) au poste de batteur. Peu de concerts à l’horizon, alors on compose, on compose… Peu de concerts, mais quelques bonnes dates quand même, dont le mémorable concert (et backstage!!!) en première partie de BlackBomb Ä et Tagada Jones (ici le live report de Blytch pour Nawak Posse). Concert géré par ce monstre de l’organisation qu’est l’association I.G.D.C., encore merci et bravo à Marco et toute la clique.

2013 : « Support Your Local Scene » organisé par l’impressionnant collectif P.Y.H.C. aux côtés de Lexa, Hopeless Faith, Out of CTRL et Kayan. En avril, un faisceau d’évènements latents et divers fait que Berny décide de quitter le groupe. Ce membre co-fondateur de Pleasure To Kill et créateur de l’asso « PurSons », des « Halloween Metal Fest » et du label « El Diablo inc. » préfère arrêter l’aventure mais garde foi dans le projet PTK et continue à nous soutenir. En mai, et désormais en trio, c’est l’occasion pour PTK de revenir sur les terres de l’I.G.D.C. et de figurer aux côtés de Undead Fever et Bah Gad Don, ainsi que de retrouver les potes de Primal Age (awanegaine from les texans du Connecticut). Participation au FallenFest : 2 tours franchis. Un passage mémorable (dans sa misère) à Clermont-Ferrand. L’année se termine en beauté par une date partagée avec R.B.Band et SnakeCharger.

2014 : Commence en trombe en janvier avec Those Bloody Arms et Boris Viande à l’Infrared, qui malgré nos prestations, a quand même été obligé de fermer. S’ensuivent une petite rafale de dates en région Centre avec Bestial Soul et Beyond The Ashes (Orléans), Centiped et Verbal Razors (Loches), et le tremplin du MFest (Joué-Lès-Tours) avec Born To Burn, Les Caverneux et les copinous foufous de Savage Annihilation. Ce printemps se terminera avec un retour sur les terres d’Orléans avec des petites sauteries en compagnie de Born To Burn, Old Bones Brigades, et les jeunots de The Rise Inside. Puis c’est fin juillet que l’on retourne en Bourgogne pour le PYHC Fest « We Pray For You ». On espère que d’ici là, l’album (oui, vous avez bien lu !), l’album sera prêt, ainsi qu’un p’tit merch tout ce qu’il y a de plus sympa !!!
… L’automne arrive et on a pas d’album, ni merch, ni rien. On s’en tape, on fait le reste de nos dates en espérant trouver une solution aux galères d’investissement passées. Et voilà, on termine l’année aux côtés de The Dali Thundering Concept sur nos terres, un passage par la région parisienne avec Deathroned et Dysentery (on vous en a fait un auto-live report croustillant ici, puis une virée din ch’Nord retrouver les copains de R.B.Band, avant de passer par la Capitale, au tremplin Headbang Contest (où l’on s’est qualifié pour le 2ème tour, mais par manque de moyens, on a dû arrêter ce plan là).

2015 : Dans 2015, il y a 15 ! C’est donc pas moins d’une quinzaine de dates  (vivement 2050 !) qui vont jalonner cette année prolifique pour nous, le tout, malgré la triste ambiance causée par des putains de fanatiques qui non seulement, vivent selon un moyen-âge plus que discutable, et en plus, pour un ami imaginaire… (Sachez, bande de sous-hommes, que vos victimes sont et seront notre force). Laissons là les mauvais souvenirs, et sans transition, refaisons le point de l’année de PTK !
On attaque fort avec un gros défourraillage avec les Savage Annihilation. Peu de temps après, c’est avec Dive Your Head, Master Crow et 91 All Stars que l’on s’éclate. Puis c’est avec les sympathiques keupons du Sumo Surfing Club  qu’on passe une très bonne soirée. On arrive enfin à jouer pour « de la vraie » à Paris, et au Gibus Café, avec Deathroned et Denonciator. S’ensuivent diverses dates avec à nouveau Savage Annihilation, Frantic Machine, Defecal Of Gerbe, Chuck Twins California, Aboroth, Liquid, Bestial Soul, et à nouveau Dive Your Head et The Rise Inside. On termine ce premier semestre lors du Why Not Metal Fest (avec entre autres Vaginal Cassoulet et Primal age).
Et on en arrive à l’évènement phare de l’année : « Sédition » !!! Notre album voit enfin le jour (Ô Joie, ô félicité).
Et quoi de mieux pour une promo que de la faire sur une superbe scène ? Alors… C’est au MFest que l’on attaque tout ça et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accueil a été plus que chaleureux (et en  plus, sur la même scène que Pitbulls In The Nursery et… Hatesphere !!!).
On a qu’une date de prévue en octobre, mais cette date comporte 2 concerts : un « privé » le soir, mais un officiel aussi l’après-midi au Fest Off du Loches En Grind (on a assuré les 2, mais quelle aventure… 2 prestas en moins de 14h, le tout « enrobé » de 700 bornes !). La fin d’année est de toute beauté avec Witches d’une part (grand moment de respect face à cette formation), puis avec Whisper Of Ba’al, dont on attendait des deux côtés enfin ce jour.

dick  10457864_686122594798985_8949631934929103471_n  PleasureToKill01  PTK_gibus cafe 7-11-2015

A suivre : Recherche de dates pour 2017/2018